dimanche, novembre 23, 2008

Happy birthday dear blog!

Il y a 3 ans, jour pour jour, je débutais avec un post qui avait comme première ligne Voilà...je succombe enfin à cette mode...

En fait, c'étais une réponse à ce mouvement grandissant de blogs. Tout le monde avait l'air d'en avoir un. Donc un matin, juste comme ça, j'ai ressenti ce besoin de communiquer et c'est comme ça que c'est parti. C'est étonnant à quel point j'ai 'maturé'. Je l'ai constaté en lisant mes anciens posts, les quelques 460 posts. En gros, ça fait 1 post par 4 jours, ce qui est une bonne moyenne. Mais ce n'est pas ça qui compte. J'ai dit, lors de mon 1er post je suis malheureusement dépourvue de connaissances en multimédia, en HTML , FTP et en publication internet......donc svp soyez zentils please si ce blog n'est pas élégant comme les autres... C'est toujours un peu le cas aujourd'hui mais je me suis améliorée. Reste que mon blog, ce n'est pas ce qu'il y a de plus joli mais c'est comme ça que je l'aime. En gros, mon blog me ressemble beaucoup. Il est simple mais reste fidèle malgré le passage du temps. Il a changé un peu au rhytme de mes changements. Il a été là pour les hauts comme pour les bas. Il a permis de garder contact avec mes amis/famille et il m'a aidé à m'en faire de nouveaux...mais dans le fond, le plus important, c'est qu'il a été et sera toujours un outil déterminant pour mon développement personnel.

Certains disent que les blogs personnels ont une touche de narcissisme. Je crois que c'est un peu vrai car ici, je parle surtout de moi-même, de ma réalité. Par contre, contrairement à certains autres blogs, je n'écris pas nécessairement pour être lue à tout prix. Je m'en tappe un peu que mes paroles soient lues ou pas. Ce qui compte, c'est que j'ai cette liberté de dire ce que je veux dire. J'exerce mon droit de liberté d'expression ouvertement car le désir de communiquer, c'est ce qui fait la différence entre une personne qui souhaite s'en sortir et une autre qui veut demeurer seul dans le silence. Depuis que je tiens ce blog, mon quotidien en a fortement bénéficié. J'ai retrouvé, avec mes écrits, des parties de ma personne que j'avais négligé ou tout simplement oublié dans le passé. Les écrits m'ont aussi apportés des alliés précieux qui m'ont aidée de proche et de loin, à atteindre certains buts. Un d'entre eux, c'est mon désir d'écrire un livre. J'ai ce désir depuis mon secondaire. J'ai toujours apprécié l'écriture car j'y voyais une porte de sortie à une réalité que je ne voulais pas. Je me suis toujours dit qu'une feuille blanche est la meilleure des confidentes. Elle te reçois avec ouverture, sans tiente de préjugés et ne juge nullement ce qui est écrit. Elle t'écoute tout le long de l'écriture et a tout le temps du monde pour t'écouter. Le plus important, c'est qu'elle reste fidèle et ne dira rien à personne, à moins d'être lue par quelqu'un d'autre. Mais une feuille blanche n'a ni sentiments ni de vie. Bémol. Mais il reste que malgré cela, j'écrirai un jour un livre comme tant d'autres auteurs l'ont fait par désir de communication, par désir de se libèrer de leurs problèmes pour certains. C'est pour cette raison que j'admire profondément des auteurs tels que les Freedom Writers, Zlata Filipovic, Anne Frank, Laura Ingalls, Marie-Claire Blais, Gabrielle Roy, Keiko Suenobu et de nombreux autres. Ce sont tous des auteurs qui, à leur façon, ont voulu transmettre leur vécu et leurs expériences aux autres. Même malgré les tabous, ils ont réussi à toucher de nombreux gens et ont contribué à faire un monde plus ouvert d'esprit. Pour en revenir à mon but, il est un peu atteint car après 460 posts, si je les imprimerais tous, ça pourrait faire un petit receuil. Ça ne serait pas cohérant certes, mais c'est la preuve que je suis capable d'écrire un livre si je le voudrais. Et ça, ça me touche profondément.

C'est clair qu'avec internet, c'est pas facile de maintenir un équilibre entre l'anonymat et la protection de soi. Je dois un peu censurer ce que je dis car je ne sais pas qui lira et comment mes écrits seronts interprétés ou utilisés. J'aimerais fort bien dire certaines choses mais comme l'internet est comme un gros boulevard de métropole bondé, vaut mieux attendre et de dire certains trucs derrières portes closes. Ce jour viendra sans doute, avec un livre, qui sait.

J'ai hâte aux vacances de Noel. J'aurai du repos, certainement, mais ça me donnera la chance de raffiner un texte que j'ai commencé à écrire pendant mon voyage en Europe en mai dernier. Peut-être je l'afficherai ici quand il sera terminé...ou bien, je le garderai pour mon futur livre. Tout dépendra de mon inspiration du moment. Sur ce, je vous laisse en petit hiatus. Mes deux prochaines semaines seront critiques car c'est le sprint de fin de bloc. Mais entre deux, je reviendrai faire des petits coucous!

Merci chers lecteurs pour votre fidélité,Merci cher écran blanc pour l'écoute et merci à celui qui a eu l'idée de la liberté d'expression.

2 commentaires:

.................Nancy a dit...

Joyeux Bloganniversaire!

J'ai trouve ton blog.. l'an passe jpense? En googlant pour Reithmans hehe. J'ai continue a lire et j'te connais meme pas... J'aime juste te lire, ca doit etre parceque tu ecris bien :) Bonne Chance pour ton livre!

Angie a dit...

Merci en ce qui est du fait que tu trouves que j'écris bien. La grande majorité de mes posts sont des textes que j'écris du fond de ma tête donc ce n'est pas ce qu'il y a de plus élaboré du point de vue littéraire ou grammaire. Mais si tu trouves un sourire permis mes mots, c'est ce qui compte! Merci de tes visites:P et Reitmans, c'est right du beau linge...ma wardrobe vient presque tout de là!

Publier un commentaire